jeudi, mars 20, 2008

LES FAUX dans l'univers des BRIQUETS DE POILUS ....


DES PHOTOS ci-dessus tous les briquets sont de FAUX usinés industriellement .


Au contraire ,les briquets ci-dessus sont tous des authentiques " POILUS " décorés avec des pièces de monnaies ,les trois premiers sur la première photo sont tous "BRITANIQUES " :GEORGES V 1865/1936 c'est lui qui en 1917 changea le nom de SAXE -COBOURG en WINDSOR .

EDWARDS VII 1841/1910 roi de 1901/1910 puis la reine VICTORIA 1819/1901. Reine de 1837/1901

Entourés de deux pieces françaises une piece de UN PESOS .
Au centre une serie avec le dessus fermé par des pieces de monnaies francaise dont une faite d'un LOUIS d'OR .

Enfin les deux derniers sont des briquets venant sans doute des BALKANS,ou de 1915 à 1917 toutes les armées se cotoyerent ;FRANCAIS;BRITANIQUES ,AFRICAINS, INDIENS, ET ASIATES .



Ils sont BEAUX les 4 briquets de "POILUS " et pourtant ce sont des "FAUX " la preuve ils étaient en vente sur CATALOGUE chez LABAT & CANNAC industriel d'articles pour FUMEURS .


Cette photo Illustre comment souvent le "POILU " montait son briquet ,il achetait tout en "KIT",un peu de bricolage et il pouvait griller sa "TIGE "



Série de briquets :Ligne du haut : authentiques de poilus
1)Fait dans un écrou de canon de 75 .Avec une médaille soudée .
2)Imitation du premier ,évidé ,percé et gravé à la pointe sèche .
3) Un écrou plus petit une pièce de monnaie soudée et hop voilà un bel objet .
4) Il est encore plus petit cet écrou un bouton de vareuse un peu d'essence et le voilà prêt à l'emploi . Les poilus soudaient à l'étain ils récupéraient le précieux métal sur les "BOITES de SINGE" ,en fait du "BOEUF " en boite .

Ligne du bas ; Tous des faux
1) Pale copie en aluminium .
2) pièce de 20 lires Italienne de 1911.
3) Notre dame de Paris Gravée Trop "Clinquant ". C'est une médaille .
4) Le bouton de vareuse ne correspond à
aucun régiment de plus il est estampillé S.G.D.G. (Sans garantie du gouvernement . )

Sur le cliché du milieu des faux briquets de poilus vendus en kit par des industriels dans les gares ou arrivaient en "PERM" nos pioupious ,ils suffisait de les assembler,percer un trou, pour avoir un bel outil "A FEU " ;molette, ressort , pierre, mèche et coton tout y était .Moi je les appelle "SEMI-INDUSTRIEL ".
C'est un débat qui n'est pas près de s'achever même après la disparition du dernier des poilus .
FAUT-IL, INCLURE DANS LA COLLECTION DE BRIQUETS DE " POILUS " ? ceux fabriqués par des industriels ,derrière les lignes de front .( Vos avis me seront utiles ).
Voyant l'essor du briquet de tranchée les "INDUSTRIELS " flairent le filon et déposent ( comme le veux la loi ) leurs marque. Coq ,Aeroplane, l'Alsacienne,Canon de 75, le poilu et plus amusant de poiluE elles sont toutes de 1914 /1918. ( A SUIVRE )


Encore deux faux ... Usinés et lancés sur le marché à une échelle industrielle . ( La forme ogive est couramment copiée .) Le plus grand est un briquet de bureau .


Tiens au fait pourquoi les briquets de "POILUS "sont-ils généralement "FRANCAIS" ?




Parce que dans les autres armées il était interdit de récolter les douilles pour usage personnel .









4 commentaires:

sergio a dit…

Bonjour Pascal, j'ai pris beaucoup de plasir à lire vos commentaires assortis de vos plus belles pioches aux puces. Nous avons un avantage c'est de pouvoir aussi les toucher, avec votre permissions bien-sur.
GROSSES BISES

Kazilar a dit…

See here or here

Qing-jao a dit…

Well written article.

jean-luc a dit…

Bonjour Pascal,
Je ne savais que vous consacriez un site aux briquets de poilus...
Notre père en avait une collection, près de 200, que nous avons exhumé et dont nous avons pris les photos.
Cela peut-il vous intéresser ? Pourriez vous y jeter un oeil et nous dire si cette collection a ou non une valeur puisque nous comptons nous en séparer ?
Bien cordialement
Jean-Luc Martin